Présentation de la base de données « Les ports normands dans les échanges mondiaux »

Vincent Duchaussoy (Université de Rouen Normandie – GRHis)

Le Tableau général du commerce et de la navigation de la France avec les colonies et les puissances étrangères (1825-1960) répertorie, pour chaque année, les quantités de marchandises importées et exportées depuis les principales douanes du pays, ainsi que la circulation des navires entre les ports français et l’étranger. L’exploitation statistique de ces données, recueillies dans une base de données, permet de dégager quelques grandes évolutions des flux commerciaux des ports de Dieppe, Le Havre et Rouen, ainsi que l’évolution des relations commerciales internationales entretenues par les ports normands au fil de ces années. La présente communication a pour objet de présenter l’outil construit à cette occasion et de formuler quelques premières analyses issues de son exploitation.

Rouen dans la mondialisation

« Paris, Rouen et Le Havre ne sont qu’une seule et même ville dont la Seine est la rue principale » (attribué au consul Bonaparte, 1802)

Olivier Feiertag, professeur d’histoire contemporaine (laboratoire GRHis) et son équipe d’étudiants proposent une rapide plongée dans l’histoire contemporaine de la Seine comme axe et moteur de la mondialisation normande…

https://webtv.univ-rouen.fr/videos/episode-2/?fbclid=IwAR2wjpKEm4IKkGVAzv2qDqF-1A8JYX7bo_0pEqLjWwMD5QpZ0FNjDDcJ9j8

FD.

Archives départementales de Seine-Maritime

En complément des très riches archives de l’inscription maritime, déjà présentées dans un précédent billet, les archives départementales de Seine-Maritime possèdent de nombreux autres fonds pouvant éclairer l’histoire des connexions entre la Normandie et le monde.

La série M « administration générale et économique du département » contient par exemple une sous-série « population et statistiques » qui fournit des informations utiles sur les recensements et l’étude des mouvements de population (émigration, naturalisations, etc.). La sous-série « commerce » rend compte de l’intervention ou du contrôle de l’administration en matière commerciale, mais également de l’activité des consulats étrangers établis sur le territoire départemental et des documents relatifs aux chambres de commerce. Enfin, la sous-série « industrie » fournit également de précieux renseignements sur les entreprises industrielles de Seine-Maritime, parmi lesquels de grandes exportatrices, telles que les entreprises du secteur du textile.

S’agissant des mouvements de populations, de nombreux fonds complémentaires permettent de retracer l’histoire des immigrés et étrangers en Seine-Maritime aux XIXe et XXe siècles. Au sein de la série M ou de la série Z, de nombreux dossiers issus des sous-séries 1 M, Administration générale du département, 4 M, Police, et de la série Z, Sous-préfectures, permettent d’étudier la surveillance des émigrés, exercée essentiellement par la police, sous les ordres de la préfecture. Dans les fonds des tribunaux de Première instance (sous-séries 3 U 1 à 3 U 5) sont conservés des dossiers d’infractions aux lois sur les étrangers, déclarations de nationalités, rectifications d’état civil, défauts de carte de séjour, interdictions de séjour, embarquements clandestins, emploi de main-d’œuvre étrangère en situation irrégulière, séquestres de biens étrangers, expulsions. Au sein de la série W, de nombreuses informations peuvent être trouvées dans les archives du cabinet de la préfecture et des différents services qui se sont succédés depuis 1940 dans le service des étrangers, ainsi que dans les archives de la police pour l’aspect surveillance des étrangers. Les documents correspondant à l’histoire de la main d’œuvre étrangère dans le département sont à chercher dans la sous-série 60W. On pourra consulter, enfin, les archives émanant des associations d’aides aux immigrés ou aux travailleurs étrangers. 

 Consacrée principalement aux documents qui découlent de la tutelle administrative de l’État en matière fiscale,  la série P « Finances, cadastres et postes » comporte cependant une sous-série particulièrement intéressante pour notre champ de recherche. La sous-série 5 P est en effet constituée des archives des directions régionales des douanes du Havre et de Rouen, qui ont la charge du contrôle et de la taxation des marchandises ainsi que de la lutte contre la contrebande et la surveillance des lieux de dédouanement. Des manifestes d’entrées de navires étrangers pour Rouen sont conservés pour les années 1916-1928. Cette sous-série peut être complétée par deux versements de la série W, qui regroupe les archives contemporaines postérieures à 1940 : 2167 W pour Rouen dans lequel on trouve les actes de francisation des navires (1884-1922) et 2621 W pour Le Havre qui contient des dossiers de navires (1899-1940) et des déclarations de construction, francisation et modifications des bateaux (1881-1970).

Enfin, la sous-série 6P, contient des dossiers retraçant le développement des réseaux de télécommunications (télégraphe, téléphone), partie intégrante de la connexion du département au reste de la Normandie et du monde.

Au sein de la série T « Enseignement, Affaires culturelles, Sports », signalons particulièrement les sous-série 4T « Affaires culturelles » et 5T « Sport », qui contiennent quelques informations sur les jumelages mis en place par les communes et animées par le réseau associatif. Le même type de renseignements est à retrouver dans la série V « Cultes 1801-1905 », quasi-exclusivement consacrée au culte catholique et qui contient une sous-série relative aux congrégations religieuses.

Enfin, la série R « Affaires militaires » contient des informations relatifs à la préparation militaire ou au recrutement et fournit des renseignements sur les mouvements des troupes ou les occupations étrangères. Le département de Seine-Inférieure a accueilli, au cours de la Première Guerre mondiale, de nombreux réfugiés belges. Les documents relatifs à ce sujet sont à trouver dans les sous-séries 1M, 2Z et 10RP.

VD.