Journées d’études “La Normandie et les colonies”

Jeudi 7 et vendredi 8 mars, l’université du Havre accueillait la conférence “La Normandie et les colonies: une histoire et un patrimoine en partage”.

Essentiellement axé sur le volet moderniste du projet Normonde, les prolongements sur le XIXe siècle ont été nombreux. En après-midi de la première journée, les spécialistes des Antilles, Erick Noël et Bernard Michon, ont par exemple noté que l’importance des implantations normandes tend à diminuer au profit des Aquitains au XVIIIe siècle. On peut donc ici envisager une explication à la (relative) moindre influence des réseaux normands outre-mer à la fin du XIXe siècle.

Au cours de la deuxième journée, Claude Malon a ouvert des perspectives jusqu’au début du XXe siècle en soulignant les liens forts entretenus par la ville du Havre avec le commerce du rhum et du coton. Il a notamment souligné l’apparition d’une identité coloniale tardive dans le port, en tout cas postérieure à Marseille ou Bordeaux.

Enfin, la toute dernière contribution, celle de Christelle Lozère sur les expositions coloniales au Havre, a également permis de faire entrer pleinement ce colloque Normonde dans la période contemporaine.

A cette occasion, la bibliothèque universitaire du Havre a proposé une sélection d’ouvrages et d’articles sur le thème: Normandie et colonies.

FD.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.